mon passage au naturel

Hello ! Moi c’est Tiffany. Si tu es ici, tu as sûrement remarqué que j’étais une adepte des cosmétiques biologiques. Et pourtant… ce n’a pas toujours été le cas ! Je te propose de découvrir les raisons pour lesquelles j’ai décidé de changer mes habitudes, ainsi que mon passage aux cosmétiques naturels !

Une peau décapée

passage au naturel

Pour la petite histoire, au début de mon adolescence, je n’ai jamais trop eu d’imperfections. Plus on avançait dans le temps, et plus j’avais des boutons. Mon type de peau changeait lui aussi, j’avais la peau à tendance grasse Alors dans ce cas que faire ? Mon premier réflexe était donc celui d’assécher ma peau au maximum. Oui, à l’époque, c’était un peu cette vision là. Tu assèches la peau donc tu assèche les boutons. Mais avec du recul maintenant, j’y vois plusieurs problèmes.

  1. Une peau grasse possède un surplus de sébum et non pas un surplus d’hydratation. Ce qui veut dire que si on assèche notre peau, on la prive de cette hydratation et la situation ne fera qu’empirer.
  2. La peau possède un film hydrolipidique. En d’autre terme, il s’agit d’un film protecteur contre les agressions extérieures. En voulant assécher et purifier sa peau trop souvent, on en oublie cette protection. Les glandes sébacées (responsables de la fabrication du sébum, pour justement créer cette protection) vont alors sur-produire du sébum pour essayer de pallier au manque. Comme vous l’aurez compris, c’est un cercle vicieux puisque plus on assèche sa peau et plus elle devient grasse.

Ce qu’il faut c’est garder un juste milieu entre la purification de la peau mais aussi la nutrition et l’hydratation.

Vous vous douterez donc que je n’ai pas tout de suite rétablit la chose. En effet, c’était même de pire en pire. Des masques asséchants et purifiants à gogo, des nettoyants ultra décapants, des crèmes matissantes pleines d’ingrédients plus chimiques les uns que les autres. Enfin je vais m’arrêter ici mais vous avez compris le principe. De plus, les cosmétiques bio n’étaient pas encore très connus à l’époque. Personne n’en parlait vraiment alors ça n’aidait pas.

Une routine minimaliste avec un nettoyage au savon

Un jour, je suis tombée sur une vidéo youtube de Justine Porcelaine (à l’époque Beauty by Justine). C’était une youtubeuse beauté naturelle qui partageait ses trouvailles cosmétiques bio, ses recettes maisons, du zéro déchet. Enfin un peu de tout ça. Je crois que j’ai regardé TOUTES ses vidéos. Et puis une fois je suis tombée sur un Haut Aroma-zone (découvrir l’e-shop Aroma-zone) où elle parlait d’Aloe vera et d’huiles végétales.

passage au naturel

J’ai commencé à m’intéresser petit à petit à ce genre d’ingrédients et c’est ici que j’ai commencé à développer ma petite routine qui était certes, mieux, mais loin d’être parfaite. J’utilisais du savon d’Alep en nettoyant visage, et puis du gel d’Aloe et de l’huile de Jojoba en tant que soin. Routine hyper minimaliste. Malgré la poussée de boutons astronomique que j’ai eu au début, au bout d’un mois, ma peau s’est finalement calmée. Mais, celle-ci était tout de même assez sèche. J’ai ensuite découvert que le savon n’était vraiment pas fait pour moi. Comme quoi, on est tous différents ! En effet, il asséchait beaucoup trop ma peau.

La découverte des hydrolats

Peu après, j’ai commencé à m’intéresser aux eaux florales. Et bien je peux vous dire que ce fut une super découverte ! Pour les personnes qui ne sauraient pas, une eau florale ou bien hydrolat est à appliquer après le nettoyage de la peau pour enlever les résidus d’eau, de poussière, de restant de maquillage ou encore de calcaire encore présents. De plus, ils permettent de préparer le visage à recevoir les autres soins hydratants, sérums et autre. J’ai vu une réelle différence depuis l’utilisation des hydrolats. J’en ai même fait un article où je te parle des meilleurs hydrolats pour peaux mixtes à grasses.

Les huiles végétales : coup de coeur

Dans cette même lancée, j’ai décidé de m’intéresser aux huiles végétales. Il y en a tellement ! Sachez que chaque huile a des vertus bien différentes, et certaines sont mêmes comédogènes (bouchent les pores de la peau et favorisent les imperfections).

C’est pourquoi il faut toujours bien se renseigner avant d’appliquer un produit sur sa peau. Je prévois d’ailleurs de vous faire un article sur les meilleures huiles végétales pour chaque type de peau ! (restez connectés). J’ai donc testé l’huile de jojoba, d’églantier et de noisette qui sont toutes des huiles non comédogènes et fabuleuses !

La Fabrication des cosmétiques maison

passage au naturel

Puis, au final, j’ai décidé de me lancer dans la fabrication de cosmétiques maison : crème pour le visage, soins cicatrisants, soins anti-imperfections, masques, shampooings solides. Cette étape a été un réel tournant dans mon passage aux cosmétiques naturels. Au départ, je suivais simplement les recettes en ligne mais depuis peu, je créée mes propres recettes cosmétiques bio ! Et je peux vous l’assurer, c’est hyper plaisant ! Bien sûr, je continue d’acheter certains produits, comme mon gel Hydratant de chez Lulu & Boo (une revue arrive bientôt à ce sujet !). Mais j’essaye de faire maison le plus possible. Alors oui, il y aura des ratés, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut se décourager ! 

Ma peau maintenant

Ma peau n’est toujours pas parfaite : mais elle est nettement mieux ! N’oubliez pas qu’il y a d’autres paramètres beauté comme les hormones, l’alimentation, le style de vie… Tout n’est pas qu’une question de cosmétiques ! J’ai surtout appris à écouter ma peau, à l’hydrater et la nourrir quand il faut, mais aussi de continuer à la purifier notamment avec des masques. Comme je le disais plus haut, tout est une question d’équilibre. N’hésitez pas à me partager vos petites histoire de passage aux cosmétiques naturels ! 

Revenir en haut